Un homme poignardé par son épouse à cause d’une séparation.

Une femme de 53 ans a été jugée par la justice française le mardi 18 mai dernier pour tentative de meurtre à l’égard de son époux. Ce dernier a reçu un coup de poignard dans le dos après avoir annoncé à sa femme qu’il ne veut plus vivre avec elle.

Selon les informations rapportées par les DNA, les deux époux ont passé pas moins de 33 ans de vie commune. Le mari qui, après avoir rencontré une autre fille, a décidé de quitter son domicile conjugal pour aller vivre avec sa nouvelle partenaire. Ne pouvant pas supporter le départ de son mari, la femme a poignardé celui-ci en vue de tenter de le retenir.

À en croire notre source, mi-décembre 2018, l’homme avait déclaré à son épouse qu’il ne viendra plus à la maison. En signe de réaction, celle-ci a tenté de se suicider au moyen d’un couteau. Et quelques jours après, elle s’est rendue au domicile de sa rivale et a commis de nombreux dégâts.

Pendant que le mari a passé réparer une chaudière au domicile de son épouse au mois de janvier 2019, cette dernière lui a enfoncé un poignard dans le dos. Selon les témoignages de la victime cités par un média local, sa femme a essayé de le tuer définitivement. C’est sa vigilance qui l’a sauvé.  “Surtout elle a essayé de m’achever en me portant un autre coup, mais j’ai pu saisir sa main droite avec mon bras gauche”, a déclaré l’époux par devant la cour d’assises.

Après plusieurs minutes de bagarre, le mari a crié au secours. Une voisine qui a été rapidement arrivée sur les lieux a alerté les gendarmes. Conduit à l’hôpital, l’homme a subi une intervention chirurgicale. En dépit de sa courte durée au centre hospitalier où il a été admis, la victime n’a pu se rendre à son travail qu’un an et demi après sa blessure. Durant ces moments, il a connu pas mal de complications respiratoires, a fait savoir notre source.

Lors de son audience, la femme a déclaré qu’elle elle a tenté de tuer son époux en vue de le retenir. Selon les médias locaux, elle encourt “la réclusion criminelle à perpétuité” pour son forfait. Le verdict a été fixé pour ce mercredi 19 mai.

Source: Yahoo Actualités

Marc Wisly HILAIRE

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook